banqueroutier


banqueroutier

banqueroute [ bɑ̃krut ] n. f.
• 1466; it. banca rotta « banc rompu », on brisait le comptoir du banquier à la suite de la banqueroute
1Faillite accompagnée d'actes délictueux. faillite; déconfiture, dépôt (de bilan), krach. Faire banqueroute. Par ext. Banqueroute d'État : défaillance d'un État qui n'exécute pas les contrats d'emprunt qu'il a conclus, viole ses engagements à l'égard des créanciers de la dette publique. — N. BANQUEROUTIER, IÈRE , 1536 .
2Échec total. faillite, ruine. « Comme si nos sociétés vivaient dans la terreur du fiasco et se souciaient avant tout de prévenir la banqueroute du désir » (P. Bruckner).

banqueroutier, banqueroutière nom Personne, entreprise qui a fait une banqueroute.

⇒BANQUEROUTIER, IÈRE, subst. et adj.
I.— Emploi subst. Personne qui a fait banqueroute :
1. Failli réhabilitable, il [le négociant] serait tenu de tout payer; il serait alors le gardien de ses biens, de ceux de sa femme; car ses droits, ses héritages, tout appartiendrait à ses créanciers; il gérerait pour leur compte et sous une surveillance; enfin, il continuerait les affaires en signant toutefois : un tel, failli, jusqu'au parfait remboursement. Banqueroutier, il serait condamné comme autrefois, au pilori dans la salle de la bourse, exposé pendant deux heures, coiffé du bonnet vert. Ses biens, ceux de sa femme et ses droits seraient acquis aux créanciers, et il serait banni du royaume.
BALZAC, César Birotteau, 1837, p. 226.
2. Ceux qui sont déclarés coupables de banqueroute seront punis :
Les banqueroutiers simples d'un emprisonnement d'un mois à deux ans;
Les banqueroutiers frauduleux d'un emprisonnement d'un à cinq ans. En outre, l'interdiction des droits mentionnés à l'article 42 du présent code pourra être prononcée à l'encontre des banqueroutiers frauduleux.
Code pénal, ord. 58-1299, 23 déc. 1958, art. 402.
Rem. Aucune attest. d'un fém. banqueroutière, cependant mentionné dans tous les dictionnaires.
II.— Emploi adj. (en appos.) et gén. au fig. Qui a fait banqueroute. Gouvernement banqueroutier (Lar. 19e, LITTRÉ, BÉL. 1957, QUILLET 1965); nation banqueroutière :
3. De grands brasseurs d'affaires ont pu échapper à la répression, parce qu'ils avaient été assez habiles, aux heures de leurs succès, pour se créer de nombreuses amitiés dans tous les mondes; on a fini par trouver qu'il serait bien injuste de condamner des négociants banqueroutiers et des notaires qui se retiraient ruinés après de médiocres catastrophes, alors que les princes de l'escroquerie financière continuaient à mener joyeuse vie.
SOREL, Réflexions sur la violence, 1908, p. 291.
Rem. Pour une autre attest. du fém., cf. CONSTANT, Principes de pol., 1815, p. 119 : autorité banqueroutière.
1re attest. 1536, 10 oct. (Ordonnance de Lyon dans LITTRÉ); dér. de banqueroute, suff. -ier. [], fém. [-]. Durée mi-longue pour la 1re syll. dans PASSY 1914. (Pour l'indication d'une durée longue, cf. FÉR. 1768 et FÉR. Crit. t. 1 1787). LITTRÉ signale : ,,L'r ne se lie jamais; au pluriel, l's se lie.`` Fréq. abs. littér. : 47.
BBG. — DAUZAT Ling. fr. 1946, p. 32. — KUHN 1931, p. 189, 231.

banqueroutier, ière [bɑ̃kʀutje, jɛʀ] n.
ÉTYM. 1536; de banqueroute.
Personne qui a fait banqueroute. || Banqueroutier frauduleux. || Banqueroutier simple.
1 Sera déclaré banqueroutier simple tout commerçant failli qui (…)
Code de commerce, art. 585.
2 Sera déclaré banqueroutier frauduleux, et puni des peines portées au Code pénal, tout commerçant failli qui aura soustrait ses livres, détourné ou dissimulé une partie de son actif, ou qui (…) se sera frauduleusement reconnu débiteur de sommes qu'il ne devait pas.
Code de commerce, art. 591.
3 À bord, il y a Johann August Suter, banqueroutier, fuyard, rôdeur, vagabond, voleur, escroc.
B. Cendrars, l'Or, in Œ. compl., t. II, p. 141.
Adj. || Une société banqueroutière.
Fig. || Les banqueroutiers de l'honneur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • banqueroutier — banqueroutier, ière (ban ke rou tié, tiê r ; l r ne se lie jamais ; au pluriel l s se lie : les banqueroutiers et.... dites : les ban ke rou tié z et....) s. m. et f. Celui, celle qui a fait banqueroute. Banqueroutier simple. Banqueroutier… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • banqueroutier — BANQUEROUTIER. s. m. Négociant qui a fait banqueroute, et genéralement tout débiteur qui abandonne ses biens, et en fait cession. On condamnoit autrefois les banqueroutiers frauduleux au pilori et au gibet. On dit Banqueroutière dans le même sens …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • banqueroutier — Banqueroutier, Decoctor …   Thresor de la langue françoyse

  • banqueroutier — Banqueroutier. s. m. Qui fait banqueroute. On condamnoit autrefois les banqueroutiers frauduleux au pilori, & ensuite au gibet. Il ne se dit qu au propre …   Dictionnaire de l'Académie française

  • BANQUEROUTIER — IÈRE. s. Celui, celle qui a fait banqueroute. Il est plus usité au masculin qu au féminin. C est un banqueroutier. Banqueroutier simple. Banqueroutier frauduleux. Condamner un banqueroutier simple à six mois, à deux ans d emprisonnement. Les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BANQUEROUTIER, IÈRE — n. Celui, celle qui a fait banqueroute. C’est un banqueroutier. Banqueroutier simple. Banqueroutier frauduleux. Condamner un banqueroutier simple à six mois, à deux ans d’emprisonnement. Les banqueroutiers frauduleux étaient punis des travaux… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • banqueroutière — ● banqueroutier, banqueroutière nom Personne, entreprise qui a fait une banqueroute …   Encyclopédie Universelle

  • frauduleux — frauduleux, euse [ frodylø, øz ] adj. • 1361; lat. jurid. fraudulosus 1 ♦ Entaché de fraude. Trafic frauduleux. Banqueroute, concurrence frauduleuse. Intention frauduleuse : intention de tourner la loi ou de tromper qqn. ♢ Vx Falsifié, faux. 2 ♦… …   Encyclopédie Universelle

  • Banqueroute (France) — La banqueroute est une infraction pénale (délit), consistant pour un commerçant, artisan, agriculteur, dirigeant de société commerciale, en des faits de gestion frauduleuse alors qu il est en état de cessation des paiements. Cette notion est donc …   Wikipédia en Français

  • BANQUEROUTE — Délit pénal commis par un commerçant débiteur en état de cessation de paiements, la banqueroute ne peut, en principe, qu’être le fait d’une personne physique, mais les dirigeants des personnes morales peuvent aussi être poursuivis pour des délits …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.